Belle Doëtte : Texte d'origine
Anonyme XIIème siècle
  
Version provençaleVersion française
  
Bele Doette as fenestres se siet,La belle Doette s'assied aux fenêtres,
Lit en un livre, mais au cuer ne l’en tient ;Lit en un livre, mais son coeur ne s'y intéresse;
De son ami Doon li ressovient,Il lui ressouvient de son ami Doon
Qu’en autres terres est alez tornoier.Qui est allé jouter en d'autres terres.
E or en ai dol.Et j'en ai deuil.
  
Un escuiers az degrez de la saleUn écuyer aux degrés de la salle
Est dessenduz, s’est destrossé sa male.Est descendu, il a défait sa malle.
Bele Doette les degrez en avale,La belle Doette descend l'escalier;
Ne cuide pas oïr novele male.Elle ne pense pas ouïr mauvaise nouvelle.
E or en ai dol.Et j'en ai deuil.
  
Bele Doette tantost li demanda :La belle Doette lui demanda aussitôt:
Ou est mes sires que ne vi tel pieça ?Où est mon époux que je ne vis depuis si longtemps?
Cil ot tel duel que de pitié plora.Celui-ci eut telle douleur qu'il pleura de pitité.
Bele Doette maintenant se pasma.La belle Doette aussitôt se pâma.
E or en ai dol.Et j'en ai deuil.
  
Bele Doette s’est en estant drecie,La belle Doette s'est dressée debout,
Voit l’escuier, vers lui s’est adrecie ;Elle voit l'écuyer, elle se dirige vers lui;
En son cuer est dolante et correcieElle est dolente et attristée en son coeur,
Por son seignor dont ele ne voit mie.À cause de son mari dont elle ne voit pas trace.
E or en ai dol.Et j'en ai deuil.
  
Bele Doette li prist a demander :La belle Doette se prit à lui demander:
On est mes sires cui je doi tant amer ?Où est mon époux que je dois tant aimer?
En nom Deu, dame nel vos quier mais celer :Au nom de Dieu, dame, je ne cherche plus à vous le celer:
Morz est mes sires, ocis fu au joster.Messire est mort, il fut tué au tournoi.
E or en ai dol.Et j'en ai deuil.
  
Bele Doette a pris son duel a faire.La belle Doette commence à exhaler sa douleur.
Tant mar i fustes, cuens Do, frans debonaire.Vous y allâtes pour votre malheur, comte Doon, loyal et débonnaire.
Por vostre amor vestirai je la haire,Pour l'amour de vous je vêtirai la haire,
Ne sor mon cors n’avra pelice vaire?Et sur mon corps il n'y aura pelisse de vair.
E or en ai dol :Et j'en ai deuil.
Por vos devenrai nonne en l’eglise saint Pol.Pour vous je deviendrai nonne en l'église Saint-Paul.
  
Por vos ferai une abbaie telePour vous je ferai une abbaye telle
Qant iert li jors que la feste iert nomeie,Qu'au jour fixé de la fête du saint,
Se nus i vient qui ait s’amor fauseie,Si nul y vient qui ait trahi son amour,
Ja del mostier ne savera l’entreie.Il ne saura trouver l'entrée du moutier.
E or en ai dol :Et j'en ai deuil.
Por vos devenrai nonne a l’eglise saint Pol.Pour vous je deviendrai nonne en l'église Saint-Paul.
  
Bele Doette prist s’abaiie a faire,La belle Doette a commencé à faire son abbaye;
Qui moult est grande et adès sera maire :Elle est très grande et sera plus grande encore:
Toz cels et celes vodra dedanz atraireElle veut y attirer tout ceux et celles
Qui por amor sevent peine et mal traire.Qui pour l'amour savent endurer peine et malheur.
E or en ai dol :Et j'en ai deuil.
Por vos devenrai nonne a l’eglise saint Pol.Pour vous je deviendrai nonne en l'église Saint-Paul.